Goldorak

"Là-haut, là-haut Très loin dans l'espace..."

Ancêtre du dessin animé japonais avant la déferlante des années 90, Goldorak est probablement le plus connu des représentants du genre Mazinger, ces grands robots que l'on retrouve dans beaucoup de fictions du soleil levant, prêts à sauver l'humanité contre toutes ses menaces.

Histoire

Goldorak est une série animée japonaise réalisée en 1975, tirée d’un manga de Go Nagai, qui comptait 74 épisodes d'un peu moins d'une demi heure.

La diffusion s’est faite en France en plusieurs étapes, tout d’abord diffusée sur France 2 en 1982 où le dessin animé connaîtra un franc succès, puis sur la 5 et M6 en 1987 et sur TF1 en 1990.

L’histoire

Le prince Actarus, unique rescapé de la planète d’Euphor détruite par Véga trouve refuge sur Terre ou il est accueilli par le professeur Procyon.

Il réussit à s’enfuir au commande de Goldorak, un puissant robot de combat.

Lorsque l’empire de Vega souhaite conquérir la Terre, c’est une bataille sans merci que va livrer Actarus (accompagné d’Alcor, de Vénusia, puis ensuite de sa petite soeur Phénicia) contre les Golgoths, Antéraks et autres monstres.

Les armes cultes

Goldorak disposait d'un arsenal assez impressionnant, parmi lesquels le Fulguro-point, les astéroaches ou le rétrolaser

Anecdotes

  • Go Nagai est un considéré comme un maître du genre au Japon. Il est également l'auteur de Devilman et de Cherry Miel, dessin animé qui fut diffusé quelques saisons seulement au Club Dorothée
  • Le 1er DVD en français du dessin animé est apparu en France en juin... 2013 seulement, incluant les 12 premiers épisodes
  • Goldorak a connu pas moins de 9 génériques au fil des années, les derniers étant interprété par Bernard Minet (Le retour de Goldorak, et Goldorak, oui c’est son nom)
⎯ Mis à jour le

Videos, vieilles pubs et génériques


Générique - La légende d'Actarus

Vieilles photos de de Goldorak

Autres Télé & Series des années 80

Cadeaux de Geek à offrir (ou pour se faire plaisir)

Et si on en parlait ? Racontez vos souvenirs !