Le collège fou, fou, fou

"Faut pas exagérer, on est tout de même pas fait, pour travailler comme des damner, il faudrait inventer..."

Veritable phénomène de société au Japon à sa sortie en 87, Le collège fou fou fou arriva sur nos petits écrans au début du Club Dorothée en 89, amenant un style décallé dans l'univers du dessin animé pour l'époque.

Histoire du Collège fou fou fou

L'histoire raconte le quotidien d'une bande de lycéens déjantés et particulièrement cancres, composée de Rei, le chef de la bande, Ted, le catcheur, Jim le mangeur, Jeannot l'obsédé et Dan au style très féminin.

Rois du redoublement, les joyeux loufoques passent leur temps à faire n'importe quoi pour s'occuper, à faire râler Mademoiselle Hilary leur professeur et à passer pour des imbéciles aux yeux des autres bandes, dont les "Bons Samaritains", "Les bourreaux des cœurs" ou encore "Les costauds".

L'une des particularité de la série vient de son coté ultra déjanté lorsque les personnages de la bande devenaient petits avec une grosse tête (appelé Chibi au japon, technique souvent employée dans les mangas pour ajouter un coté ridicule ou mignon), repoussant les limites de la bêtise.

Anecdotes

  • Le générique, comme une bonne partie des dessins animés de l'époque, était chanté par Bernard Minet sur un air particulièrement entrainant

  • Sur les 86 épisodes existants, 2 n'ont pas été doublés en français

⎯ Mis à jour le

Videos, vieilles pubs et génériques


Le générique du Collège Fou fou fou

Autres Télé & Series des années 90

Cadeaux de Geek à offrir (ou pour se faire plaisir)

Et si on en parlait ? Racontez vos souvenirs !