nintendo switch hack

Hack nintendo switch : comment faire ?

L’année 2018 est une période sombre pour le groupe Nintendo. En effet, les hackeurs avaient trouvé des failles dans La console switch de jeux japonais.Cette vulnérabilité qui rend le système d’exploitation accessible d’une façon qui n’a jamais été souhaitée par la firme, permet le piratage de la Nintendo Switch et l’ajout des jeux de manière gratuite et illégale.

La faiblesse de la console Nintendo Switch

Les bidouilleurs ont trouvé le moyen d’affaiblir les protections logicielles de la console et d’y installer les OS alternatifs ou homebrew.La principale faille qui facilite la vie des hackeurs et rend possible le piratage de la console ou le crack nintendo switch concerne le système informatique, plus précisément le hardware. Le processeur Tegra X1, puisque c’est de cela qu’il est question, mis en place par l’entreprise japonaise Nvidia est considéré comme le principal moteur de la machine Nintendo.

En prenant en compte son importance, résoudre cette faiblesse en envoyant uniquement des mises à jour sur le web ou aux utilisations semble être insuffisant. Ce point faible ne peut être corrigé que lors de la création des prochaines versions de la console.Il a été également constaté que le processeur Tegra X1 est utilisé dans certains téléphones Android.

Hack Nintendo Switch : les éléments indispensables

Le hack nintendo switch est en fait une forme de piratage connue encore sur le nom de jailbreak. Il s’agit ici d’installer dans la console les systèmes d’exploitations optimisés ou les programmes qui ne sont pas autorisés par Nintendo à l’instar de Linux ou des jeux vidéo piratés.Pour cracker la Nintendo Switch, il est nécessaire de disposer d’un SX PRO. Ce kit qui contient une clé USB à utiliser de préférence une seule fois lors de l’installation du système d’exploitation ; un dongle USB type C ; un module Jig utilisé pour le passage de la console en mode reliability-centered maintenance; une licence du logiciel SX OS ; facilite le lancement de la console en mode RCM et est compatible avec toutes les versions de firmware. Une carte micro SD est aussi nécessaire.

Par ailleurs, il est conseillé pour installer près d’une douzaine de jeux, d’opter au minimum pour une carte de 128 Go. L’utilisation d’une Switch compatible fait également partiedu matérielrequis pour cracker la Nintendo. Il est important de notifier que dans le domaine du hack de console en France, la société Modchip est leader sur le marché et revendeur officiel de ce produit.

Mise en route et installation des jeux

Afin de faire la mise en route, il est recommandé en premier recours d’effectuer le formatage de la carte Micro SD et de télécharger par la suite la dernière version du SX OS (fichier conçu par l’équipe Exécuter dans le seul but de pirater la Nintendo Switch). Passé cette étape, il faut éteindre la console et y installer la nouvelle carte micro SD. Concernant l’installation des nouveaux jeux, il est possible d’activer le serveur ftp de la console et de les envoyer par Wifi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *